PaniCentre, S.A.S. au capital de 100 500 Euro  -  RCS Tours 385 265 814  -  Tél  02 47 63 41 41   -   Fax  02 47 63 41 42   -   SAV 24H/24 | 7J/7  0 820 22 31 00

Siège social et fournil d'essai : 20 rue des Magasins Généraux - 37700 SAINT PIERRE DES CORPS  -  Email : contact@panicentre.com

Congrès de la boulangerie du 24 septembre 2018

September 25, 2018

Le congrès de la boulangerie s'est tenu le 24 Septembre 2018 à  Paris.

 

 

Voici un Résumé de ce qui à été présenté tout au long de cette journée.

 

 

 

Premier thème : comment lutter contre la désertification des villages et des centre villes ?

 

Le taux de commerces vacants a augmenté de 6 à 13 % en 10 ans avec un phénomène grandissant. Les communes côtières sont préservées et les villes de plus de 500 000 habitants. Ce sont les villes moyennes qui sont le plus touchées.

 

Les raisons sont les suivantes :

  • les GMS progressent avec des surfaces de plus en plus grandes en déconnexion avec l’augmentation des populations

  • Les commerces artisanaux ne se créent que dans les axes de ville

  • Proximité des équipements structurants ( écoles et centres médicaux) sont construits en dehors des villes

  • Désertification des centres viles par les habitants (absence de jardin, parking)

  • Habitat désuet en centre ville

  • Les centre villes ne sont plus adaptés aux familles (poussettes’ parkings, trottoirs peu larges...)

  • Les centre villes ne sont plus désirables pour toutes ces raisons la population baisse donc les affaires aussi.

 

B) Comment lutter contre cet état de fait ?

- Habitat par la rénovation des habitats

- mobilité par les voitures électriques

  • Actions vers le commerce pour attirer des jeunes qui ne connaissent que les achats numériques

  • La gouvernance par une logique de communication avec tous les acteurs. menée par les collectivités locales

  • 200 villes moyennes vont être dynamisées par le gouvernement avec une enveloppe de 5 milliards d’euros

  • Que les élus arrêtent de parler uniquement d’urbanisme et plutôt d’économie de centre ville

  • Le centre ville ne peut vivre qu’avec l’habitat et les services de présents

 

C) les exemples

Pontarlier a mis en place une carte de fidélité qui cumule des points valables dans tous les commerces du centre ville. Avec des facilités de parking gratuit en centre ville est des trottoirs larges pour les piétons soit deux tiers de la superficie pour les piétons.

Attention Pontarlier est à 10kms de la Suisse...

 

Le Maire reconnaît qu’il n’a pas pu contrer la mise en place de 3 hypermarchés en centre ville mais le véritable concurrent est le e.commerce. Donc les commandes vont être passées par internet par les acheteurs qui iront chercher les achats chez le commerçant.

20 boulangers en centre ville de Pontarlier pour 15000 habitants...

 

En résumé l’ennemi est la grande surface. (1 million de mètres carrés de plus en 2018) qui contribue à créer des petites mégalopoles et intensifient la désertification des campagnes.

 

D) Des solutions ?

  • Moratoire sur les implantations des grandes surfaces et centres commerciaux

  • Remettre les services publics aux centre villes

  • Limiter les pouvoirs des maires de recourir aux services privés de mettre des amendes (pour décourager le commerce de centre ville bonjour...)

  • Assurer la sécurité des habitants

  • Pousser les commerçants à être sur internet (30 % seulement ont un site)

  • Limiter les horaires des livraisons en centre ville

 

 

Deuxième thème : quel partenaires solliciter pour faciliter l’installation d’un artisan boulanger ?

 

--> les interlocuteurs privilégiés

  • le MEUNIER

  • Le marchands de fonds

  • Le comptable et c’est ce dernier qui valide la correspondance du profil du candidat et de son projet

  • L’avocat qui apprécie la qualité et le montage juridique et financier

  • Télécharger l’application «  boulanger c’est un métier » sur le site de la fédération de la boulangerie + le diagnostic regain pour le contrôle du matériel ( mais quels vont être les contrôleurs ? ) qui sera disponible en fin d’année 2018

  • Fiducial va publier une étude complète sur la profession de la boulangerie en fin d’année

  • La fédération de la Vendée prête 8 k€ a 0% pour les boulangers qui s’installent. Ce sont les fonds propres de la fédération qui servent aux prêts. A ce jour aucune défection n’a eu lieu.

  • Au niveau bancaire les prêts sont classés en durées : 3 mois à découvert qui représentent 90 % des prêts.

  • La Banque Populaire est gérée par la Socama pour les demandes supérieures en prêts de 200 k€ sinon la Banque Populaire peut décider en agence pour les montants inférieurs. Avantage pour le boulanger : caution personnelle limitée à 25 % du montant grâce à la Socama

     

     

     

     

     

     

     

     

     

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche
Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square